lundi 20 novembre 2017

Chronique: Mange, Prie, Aime d'Elizabeth Gilbert

Hello tout froid mes choux ! Alors cette chronique vient bien tardivement mais c'est ce que j'ai lu cet été. Ca faisait un moment que je voulais le lire, maintenant c'est chose faite !


Mange, Prie, Aime d'Elizabeth Gilbert



Résumé:

A trente et un ans, Elizabeth possède tout ce qu’une femme peut souhaiter : un mari dévoué, une belle maison, une carrière prometteuse. Pourtant, elle est rongée par l’angoisse et le doute.
Un divorce, une dépression et une liaison désastreuse la laissent encore plus désemparée. Elle décide alors de tout plaquer pour partir seule à travers le monde !
En Italie, elle goûte aux délices de la dolce vita et prend les « douze kilos les plus heureux de sa vie » ; en Inde, ashram et rigueur ascétique l’aident à discipliner son esprit et, en Indonésie, elle cherche à réconcilier son corps et son âme pour trouver cet équilibre qu’on appelle le bonheur…
Et qui n’a jamais rêvé de changer de vie ?



Mon avis:

J'ai découvert ce livre par le film avec Julia Roberts. Je l'avais trouvé magnifique et l'histoire m'avait beaucoup plu. Ni une, ni deux, j'ai réussi à me procurer le livre et j'ai décidé que c'était la lecture de cet été.

J'étais surprise de voir que c'était écrit à la première personne, même si rétrospectivement, c'est tout à fait normal en fait. On a tous les ressentis du personnage principal et j'étais contente de voir tous les aspects de sa vie, aussi bien négatifs que positifs. Et il y en a eu ! Cette description de la dépression qu'elle vivait, ses moyens pour essayer de se reconstruire, les préjugés des uns et des autres sur la vie qu'elle menait et les moyens utilisés pour sourire à nouveau, puis son épanouissement et enfin son "éveil". J'ai vraiment aimé tous les aspects de sa vie !

C'est une femme qui a voulu se reconstruire et pour ça, elle a totalement changé de vie. C'est vrai, après tout, on s'enferme très souvent dans le moule que la société a fait pour nous, le truc du d'abord tu montes un peu en carrière, après tu te maries, tu enchaînes avec un bébé, tu achètes une maison et tout le monde vit heureux. Je ne dis pas que c'est mal de faire comme ça, pas du tout ! Mais comme le personnage principal, beaucoup de monde n'ont pas la même vision des choses ou tout simplement pas envie de vivre ainsi et très peu change radicalement leur vie. Il faut une sacrée dose de courage pour le faire.

Outre le fait qu'elle avait tout perdu: mari, maison, estime d'elle-même, etc, elle s'était toujours raccroché à une chose: la voie du yoga. Comme elle l'explique, nous connaissons tous le yoga, ces positions qui sont fait pour nous détendre. A l'origine ces exercices sont censés calmer le corps et l'esprit avant la prière. Hey oui ! Le yoga est aussi un précepte religieux à sa base. Et grâce à ça, elle va traverser plusieurs pays, y vivre et nous l'y verrons évoluer.

Nous avons un bon moment où elle se trouve en Italie, où elle découvre le laisser-aller. J'ai beaucoup aimé ces moments dégustations où elle découvrait le plaisir ! Puis l'Inde où elle effectue sa retraite, où elle apprend beaucoup sur elle-même et panse ses blessures. Et enfin Bali ! Elle s'éveille, reprend goût à beaucoup de choses !

On ne peut pas dire que le début est très joyeux (pas vraiment hein !) mais la fin est géniale et j'avoue que grâce au film je m'imaginais sans peine l'ambiance et les lieux des pays visités. Pour une rare fois je dirai presque de voir le film avant de lire le livre ! ...Si vous aimez Julia Roberts, évidemment !


Ma note: 10/10. Ca n'est pas un coup de coeur mais j'ai vraiment apprécié cette lecture et me suis délectée des descriptions aussi bien des lieux que des aspects de la vie du personnage. Je me suis sentie sereine et j'ai tout de même voyagé tout en restant dans mon canapé. Je le conseille vivement ! 



samedi 1 avril 2017

Chronique: Premier livre des Contes Perdus de J.R.R. TOLKIEN

Hello mes choux ! Grâce à sa petite taille j'ai pu l'emmener au boulot et j'ai pu lire entre midi et deux ! Pour ceux et celles qui me suivent,  ils sauront quand je l'ai reçu et pour ceux qui ne savent pas: je l'ai eu à Noel. Mais je n'ai pas pu attendre très longtemps avant de me jeter à corps perdu dans ces contes !




Les Contes Perdus tome 1 de J.R.R TOLKIEN




Résumé:

Voici l'histoire des Temps rêvés par le Premier Etre avant le commencement des Ages, des Temps créés par le Premier Etre à partir de l'Eveil des Dieux et des 37 000 années qui s'ensuivirent. Un voyageur venu d'Orient navigua jusqu'à l'Ile Solitaire où les Elfes lui contèrent ces contes, la tradition s'en est maintenue jusqu'à nos jours, ou peu s'en faut. Comment les Valar chantèrent le monde ; comment s'éveillèrent les Nains, puis les Elfes, puis les Hommes ; comment furent allumées les Lampes, les deux Arbres, les trois Silmarils et finalement le Soleil et la Lune, lumière des Trois Ages ; comment le traître cosmique, Melke -dit Melkor, dit Morgoth - se rebella, et les liens qui l'enchaînèrent ; comment Valinor fut construit par l'action des Valar, puis assombri ; comment s'enfuirent les Noldoli, qu'on appela depuis les Noldor ; toutes ces histoires, et beaucoup d'autres, ont été couchées sur le manuscrit. Ouvrez-le avec précaution ; soufflez d'une haleine légère toute la poussière amassée sur les pages ; mettez votre jeune doigt sur ces vieilles lettres et lisez.


Mon avis:

Beaucoup de monde n'aime pas le début du Silmarillion. La création du monde y est indigeste, lourde, pas intéressante, etc. Moi je l'adore ^^" (esprit de contradiction, je sais). Je suis une grande fan de la création du monde ! Alors avoir les premiers textes sous les yeux avant qu'ils ne soient modifié pour le Silmarillion, ce n'était que du bonheur !
On n'est pas lâché comme ça dans les contes perdus, il y a une histoire, un fil conducteur. C'est ça qui est sympa ! On a aussi les commentaires de Christopher Tolkien qui nous explique ce que son père a voulu exprimer à certains passages obscurs, les changements que lui-même a fait pour que ce soit cohérent (le plus souvent un changement de nom de lieu ou de personnage). Et ce que j'ai adoré dans les commentaires: le fait que Christopher nous donne des poèmes de son père. Les premiers jets puis le résultat final, des poèmes qui ont été publiés et surtout, SURTOUT une carte ! Pas celle de la Terre du Milieu, une carte faite par Tolkien lui-même (toutes les autres ont été faite par Christopher à la demande de son père). Alors faut la comprendre hein, encore maintenant je cherche. Et puis il y en a une sous forme de drakkar. L'univers du Seigneur des Anneaux serait sur un gigantesque drakkar. J'ai trouvé l'idée juste géniale mais Tolkien l'a abandonné, ou en tout cas jamais développé.

Niveau des contes en eux-mêmes, Christopher le dit, les meilleurs sont dans le deuxième tome (que j'ai commencé, tellement j'ai été enchanté du premier). Pour ma part je trouve ceux du premier très intéressants car on ne les connait pas aussi bien que Turin, la Chute de Gondolin ou Beren et Luthien (ce dernier est dans le 1er tome !). J'ai aimé les dieux, j'ai adoré les elfes et j'ai pu me représenter tous les lieux, toutes les descriptions.

Par contre si vous n'êtes pas un habitué de l'univers, ne vous y risquez surtout pas ! C'est rempli de terme propre à l'univers, la plupart expliqué, d'autres sont considérés comme acquis. Comme tout ce qui touche Tolkien, le style d'écriture est riche mais "lourd". Donc si vous voulez passer un moment agréable sans envie de réfléchir, passez votre chemin, ce livre n'est absolument pas fait pour ça ! Pour les curieux, bienvenue, c'est une pépite !


Ma note: 10/10. Je ne m'attendais pas à avoir des cartes, des idées, je pensais que ça serait beaucoup plus remanié que ça et pas du tout ! Léger bémol, mais ça on est averti dès le début du bouquin: les commentaires sont sympas mais parfois sont très (trop) longs. Je suis contente d'avoir cet ouvrage, j'ai pu avoir des réponses quant à ma question de "Comment c'était écrit au départ ?". Flûte alors, Tolkien a encore frappé !


Et bordel que cette couverture est classe !

vendredi 24 mars 2017

Chronique: Miss Peregrine et les enfants particuliers

Hello affreux mes choux ! Ayant vu le film deux fois et l'ayant apprécié j'ai été méga heureuse de le trouver dans mes cadeaux de noel ! Et la lecture m'a d'autant fait aimer cet univers !




Miss Peregrine et les enfants particuliers (tome 1) de Ramson RIGGS



Résumé:

Jacob Portman, 16 ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé un partie de sa vie sur une minuscule île du pays de Galles, où ses parents l'avaient envoyé pour le protéger de la menace nazie. Le jeune Abe Portman y a été recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d'un orphelinat pour enfants "particuliers". Selon ses dires, Abe y côtoyait une ribambelle d'enfants doués de capacités surnaturelles, censées les protéger des "Monstres".

Un soir, Jacob trouve son grand-père mortellement blessé par une créature qui s'enfuit sous ses yeux. Bouleversé, Jacob part en quête de vérité sur l'île si chère à son grand-père. En découvrant le pensionnat en ruines, il n'a plus aucun doute : les enfants particuliers ont réellement existé. Mais étaient-ils dangereux ? Pourquoi vivaient-ils ainsi reclus, cachés de tous ? Et s'ils étaient toujours en vie, aussi étrange que cela paraisse...


Mon avis:  

Quel bonheur d'avoir pu l'avoir ! Je voulais VRAIMENT le lire et il me faisait de l'oeil depuis un bon moment. En discutant un peu avec des amis et en lisant des avis sur d'autres blogs, j'étais vraiment curieuse. Je n'ai pas été déçue ! 

Alors qu'est-ce que j'ai aimé ? Tout je pense. Déjà gros, GROS point positif du livre (et négatif du film pour ma part): Jacob. Ce gamin est un ado de 17 ans, pas super bien dans sa peau et un petit enfoiré. Non mais faut le dire. Ce n'est pas un saint, ado perturbé ou pas hein. Mais c'est ça qui est cool ! Il ne fait rien ou ne réagit pas, parce que soit il n'a pas envie, soit il a la trouille. Son évolution au fil de l'histoire est juste énorme ! 
Dans la catégorie personnage, j'appelle Olive. Non pas l'Olive du film qui est juste godiche. Olive, celle qui est amoureuse d'Abe et qui veut tuer Jacob dès qu'elle le rencontre. Même si je trouve le personnage un peu plus fade, je le trouve tout de même intéressant. 

Ensuite le scénario. Mieux creusé, mieux fait, il tient la route ! Je n'aime pas trop quand on aborde le voyage temporel, en principe les auteurs n'y arrivent pas. Soit ils se contredisent deux secondes plus tard, soit c'est tellement bancal que ce n'est même pas crédible dans l'univers. Pour le moment tout est expliqué, tout est clair, tout est simple. Pour le moment, l'auteur ne s'est pas compliqué les choses et il a rendu ça intéressant ! Vraiment, mais alors vraiment pas facile ! 

Pour finir j'aimerais aborder l'ambiance que dégage ce bouquin. Je n'aime pas l'horreur, je déteste ça. Film comme bouquin, dessin comme photo. Ici il y a des photos qui montre du surnaturel, ce qui met le lecteur mal à l'aise et on voit tout à travers les yeux de Jacob, enfant tout à fait "normal", plutôt de notre époque devrais-je dire, et qui est forcé de croire que la magie, ben ça existe. Enfin, le surnaturel. Pas facile, il y a des situations cocasses et dérangeantes. On a toujours cette sensation que ce n'est pas "normal". Peut-être parce qu'il y a vraiment dans le monde des hôpitaux abandonnés où les médecins ont fait des expériences affreuses. En principe l'homme a tendance à vouloir fermer les yeux sur ces choses dérangeantes, dans ce livre on nous en parle et le lecteur est gêné. 
C'est une sensation que je n'aime pas plus que tout un chacun éprouver mais qui, curieusement, n'a pas eu d'impact négatif sur ma lecture. Ca allait avec et une fois qu'on a accepté que ça allait être comme ça durant tout le bouquin, ça donne cette atmosphère de mystère et de peur. Pour une fois ça ne m'a pas donné envie de fermer le bouquin en plein milieu parce que j'avais les chocottes. 

Ma note: 9/10. Pourquoi ne pas mettre 10 comme je n'ai rien à y redire ? Parce que même si j'étais impatiente de l'avoir, même si j'ai beaucoup aimé...Ce n'est pas un coup de coeur. Oui c'est un très bon livre, oui l'auteur précise où il a eu les photos (ce qui est sympa, ça évite les questions du type "c'est photoshopé ou pas ?) mais...Mais voilà, à la fin j'étais contente mais c'était tout. Je ne sautais pas au plafond, je n'ai pas fait de recherches pour savoir le pourquoi du comment. Peut-être parce que le film suit cette trame de l'histoire?  Cependant j'ai le tome 2 et il me fait de l'oeil également. A voir ! 



 

samedi 18 mars 2017

Chronique classique: Roméo et Juliette

Hello shakespeariens mes choux ! Aujourd'hui je peux enfin vous parler d'une pièce de théâtre que je voulais lire depuis très longtemps ! J'adore Molière et j'aime aussi Shakespeare ^^. Voici ce que j'en pense !
Petite précision: je n'ai pas lu ou fait d'analyse de textes sur cette pièce de théâtre, tout ce qui est écrit dans cet article n'est que mon ressenti. Si vous voulez plus de détails je vous invite à faire des recherches par vous-mêmes ! ^^


Roméo et Juliette de William SHAKESPEARE



Résumé:

Dans la Vérone de la Renaissance, Roméo s'éprend de Juliette. Mais les jeunes gens appartiennent à deux familles ennemies depuis toujours, les Montaigu et les Capulet. Pour avoir préféré l'amour à la haine, les deux amants connaîtront un destin tragique.


Mon avis:

Ne me jetez pas de pierres mais...J'étais fan de la comédie musicale. Bon pour ma défense j'étais jeune, ma pauvre mère en a bavé à m'entendre jouer les Juliette (désolée maman ! ><). Puis après je me suis demandée ce qui avait pu me prendre et j'ai tenté de cacher cette erreur de jeunesse.

Pourtant j'ai toujours été curieuse de voir comment était la VRAIE histoire de Roméo et Juliette. J'ai fini par trouver la pièce de théâtre et là, pour couper un peu entre deux lecture, j'ai décidé de le lire.

Ce que j'aime bien c'est le caractère de Roméo. On ne sait pas trop quel âge il a, on se doute qu'il est adolescent, 17 ans, peut-être 18. Par contre l'âge de Juliette est déjà établi, on sait qu'elle a 14 ans. Faut dire ce qui est: une fois qu'on sait ça, on trouve le reste un poil ridicule. En fait toute la pièce est comme ça, burlesque.
Roméo est un ado qui est très volage, Juliette, naïve et innocente, aime Roméo alors qu'elle lui a parlé qu'une fois et encore, masqué. Ah et les baisers ça y va hein ! "Vous êtes jolie mademoiselle, j'embrasse votre bouche !" "Oh oui faites donc monsieur seulement si c'est un baiser chaste." "Bien sur mademoiselle !". Quand je vous disais que c'était burlesque.
Pour un oui ou pour un non on tire l'épée pour s'entretuer, ça je le veux bien. Après tout ça arrive encore maintenant sauf qu'à la place des épées ce sont des armes à feu. Excepté Roméo. On lui dit juste quelque chose qui le contrarie, pouf, il tue ! Ce n'est plus burlesque là, c'est juste un psychopathe hein !

Un autre personnage qui m'a bien énervé, c'est le père de Juliette, sieur Capulet. Alors je sais qu'à l'époque on ne pouvait pas vraiment espérer une grande civilité mais là...il est purement impoli et pour un noble j'ai plutôt eu l'impression de voir un paysan. Même sieur Montaigu était laaaargement plus représenté comme un noble. J'ai trouvé ce décalage particulièrement mal fait vu que les deux familles sont sensées se détester. Une pièce de théâtre étant courte je m'imaginais plus que Shakespeare mettrait les nobles au même degré d'intelligence. Or là les Capulet sont particulièrement...débiles.

Or ça, l'histoire est à peu de chose près la même dans les représentations et adaptations qu'on en fait, je ne m'étendrais donc pas plus dessus.

Je conseille tout de même ce livre, même aux plus jeunes, pour avoir tout de même une base. Et peut-être pour mieux comprendre d'où vient le fameux "Roméo, pourquoi es-tu Roméo ?".


L'édition que j'ai dans ma bibliothèque

samedi 11 mars 2017

Chronique: Le monde de Narnia

Hello tout le monde ! Voilà, enfin, ENFIN, je l'ai lu ! Ca aura été fastidieux par moment, long par d'autre mais je l'ai lu et je l'ai fini ! Je voulais à tout prix lire le bouquin avant de voir les films. En avant pour un petit avis !Comme j'ai l'intégrale je ne met pas de résumé, pour la simple et bonne raison que j'aborderais tous les romans (et si je dois mettre un résumé pour chaque livre...On n'est pas couché ^^").




Le monde de Narnia de C.S. LEWIS





Mon avis:

Aaaaah, la joie de la télévision pendant les vacances de Noel ! Vous pouvez être surs, il y a aura à un moment ou un autre le premier film de Narnia qui y sera ! Je n'ai jamais vu les films, je me suis toujours dit que je lirais les livres d'abord. Puis l'année dernière, après avoir vu une énième fois l'annonce pour le film à voir durant Noel je me suis lancée dedans ! "Allez hop, on va voir ce qu'il a dans le ventre ce Lion !"

J'avoue que je ne sais pas trop comment aborder la chose car j'ai beaucoup de choses à dire, du positif, du négatif et si je pouvais éviter de faire déserter tout le monde, ça serait sympa ^^'. Ne me jugez pas trop durement, après tout chacun a son ressenti !

Je tiens à préciser que je les ai lu "dans l'ordre". C'est-à-dire 1,2,3,4, etc... et pas dans l'ordre d'écriture. Je ne sais pas ce qui est le mieux ni si j'aurais plus ou moins apprécié certaines histoires et je ne compte pas relire l’œuvre pour le savoir.
Car oui, j'ai aimé certains romans et...pas franchement adhéré aux autres. J'essaierai de ne pas trop critiquer le style d'écriture car encore une fois c'est une œuvre étrangère. Allez savoir si c'est réellement écrit comme ça, la traduction a peut-être exagéré certains traits, etc.
Sachant qu'il y a en tout et pour tout 7 histoires, je vais commencer par celles que j'ai aimé avec une petite critique pour chacun (en vert) et pareil pour celles que je n'ai pas aimé (en rouge).

Le tome 1: Le neveu du magicien.
Au premier abord j'ai eu du mal à apprécier le début. Je trouvais ça tellement simpliste, c'était si...enfantin ! Alors oui, je sais, c'est écrit pour les enfants, je suis au courant mais était-ce une raison ? Il y a certaines choses dont le gosse doit s'en cogner magistralement. Un trait que l'on retrouvera malheureusement dans beaucoup d'autres histoires. Bref, j'ai trouvé le début pénible, l'auteur a tout fait pour qu'on déteste l'oncle et la sorcière blanche, mais surtout ce que j'ai adoré...La création du monde ! Je l'ai trouvé splendidement écrite ! (Il faut savoir que je suis fan de création du monde de ce genre, pareil pour le Silmarillion de Tolkien, j'adore la création du monde ! Ouais je sais, la partie que la majorité des fan trouve absolument ennuyeuse XD.) Le fait que -pour une fois- ce ne soit pas un dieu qui crée le monde mais un lion, je trouve ça génial ! Les débuts de Narnia j'ai adoré !!

Le tome 2: Le Lion, la Sorcière Blanche et l'Armoire Magique.
Même si des siècles, même un millénaire s'est écoulé, j'ai vraiment beaucoup mais alors beaucoup aimé cette histoire ! C'est bien simple, c'est la première dans mon top techniquement parlant (parce que là je vous les fait par tomes). J'ai un seul reproche à lui faire: le début est long à se mettre en place mais qu'est-ce que la suite va super vite ! Trop vite, là où il y aurait pu avoir quelques descriptions pour aider l'enfant à mieux se repérer (surtout qu'à l'époque le tome 1 n'existait pas...), à mieux imaginer, il n'y a rien que de l'action. Je trouve que ça gâche un peu la beauté de l'histoire. La "mort" d'Aslan est juste fabuleusement faite avec sa renaissance, je n'avais encore jamais vu de tableau pareil. Gros coup de cœur !

Le tome 3: Le Cheval et son Ecuyer.
Comment dire ? Malgré les courts romans, je m'attendais à autre chose que ça. Je n'ai vraiment pas aimé cette histoire et en y regardant de plus près c'est la seule qui n'a aucun lien direct avec les évènements de Narnia. Donc franchement...J'ai vraiment été déçue. Inutile, voilà comment je qualifierai cette histoire si on me le demandait.

Le tome 4: Le Prince Caspian.
Alors certes, celle-ci est mieux mais je n'y ai pas adhéré. L'histoire tient debout mais le fait que le monde magique de Narnia ne se soit pas vraiment battu contre le peu de personne qu'il y avait lorsque les colons sont venus, je ne comprend pas. Je sais bien qu'ils sont pacifistes par nature mais il y a des limites quand même, quand Peter partait en guerre, une bonne partie partait avec lui, qu'on ne vienne pas me dire qu'ils ne savaient pas se battre. Concernant un peu plus l'histoire, je trouve la fin...Affreuse. J'ai eu l'impression que c'était vite fait, que l'auteur avait bâclé le travail. Encore une fois, je passe.

Le tome 5: L'Odyssée et le Passeur d'Aurore.
Après deux échecs et voyant le début, je craignais un peu ce que je risquais de découvrir. Pourtant même si le personnage d'Eustache est imbuvable (surtout au début), j'ai fini par beaucoup aimé cette histoire. La fin est juste une tuerie ! Je m'imaginais très bien ce qu'il se passait, je voyais sans peine les paysages décrits (même si certains auraient mérité quelques lignes de plus). On en oublie même le but initial de Caspian tant on voudrait savoir ce qu'il y a au Bout du Monde. Je la relirai très certainement car elle était sublime !

Le tome 6: Le Fauteuil d'Argent.
C'est à partir de cette histoire précisément que j'ai eu un mal fou à lire ! Je n'avais plus touché au bouquin pendant des jours et des jours pile après le commencement de cette histoire. Autant la précédente je l'ai adorée, autant celle-ci et dès le départ je n'ai pas pu la sentir. La fin est prévisible à des kilomètres, les personnages n'ont pas une once de bon sens à part le touille-marais (et encore, ça dépend des moments) et les autres protagonistes m'ont exaspéré. L'histoire en elle-même n'est pas vraiment passionnante. Un peu comme le tome 2, je la trouve inutile, barbante et mal écrite (ou mal traduite ?).

Le tome 7: La Dernière Bataille.
Une fois le désespoir du tome 6 passé, j'ai attaqué le tome 7 de peur que je cède à mon envie de lire autre chose et de laisser Narnia prendre la poussière dans un coin pendant des années. Le début m'a laissé perplexe mais après tout, pourquoi pas ? Ca commençait bizarrement mais à force, je commençais à avoir l'habitude. L'histoire en elle-même avait fini par me plaire, je voulais savoir comment ils comptaient inverser la vapeur, comment sauver Narnia alors que tout semblait perdu. Après tout, le titre parlait bien d'une dernière bataille, non ? Et ben si j'avais eu le moindre soupçon sur ce qui allait se passait, jamais, JAMAIS je ne l'aurais lu ! J'ai réussi (avec du mal je l'avoue mais quand même) à accepter qu'une porte d'une simple cabane donne sur un autre "monde". Après tout, allez savoir comment Aslan avait fait le reste du monde, lors de la création du tome 1, on a qu'une petite partie de décrite. Mais le fait que ce monde-ci soit en fait le vrai Narnia, que techniquement tout ce que ces enfants et adultes aient fait soit juste oublié et que d'un coup ça devienne un pseudo-paradis et qu'on te marque "ils sont morts !" et que tout le monde rigole....Juste non. Non. J'ai des limites à l'esprit ouvert peut-être mais c'est juste pas faisable. Ca contredit l'ensemble de toutes les histoires, ça jette aux orties 6 tomes complets plus une partie du 7ème. En plus si on regarde la tête qu'a la dernière bataille...C'est lamentable !



Ma note: 6/10. Oui que 6 car malgré les cartes et le fait que la couverture de l'intégrale est magnifique, rien ne la sauve à part ma préférence pour 3 histoires. J'ai été profondément déçue de voir qu'un pareil monument soit réduit à cette fin minable. J'ai entendu deux grosses rumeurs sur la fin. La première étant: Susan. A la fin elle n'est pas là car elle a cessé de croire en Narnia. Je sais que chacun évolue de son côté mais ça m'a tout de même étonnée venant du personnage. Après, ce n'est pas son absence qui m'a le plus dérangé. La deuxième est la critique contre la grosse présence religieuse du dernier tome. Honnêtement, à part l'extrême fin où Aslan leur dit qu'ils sont morts et qu'ils peuvent rester là maintenant tout le temps, à quel moment il y a une connotation religieuse ? Parce que sans l'aveu d'Aslan, jamais je n'aurais cru que le "vrai" Narnia soit un paradis... Et à part ça, je n'ai pas du tout eut la sensation de lire plutôt une Bible qu'une histoire fantastique. J'ai juste été très déçue, j'essaie de garder en tête les trois perles que j'y ai tout de même trouvé et voilà. Au moins je pourrais dire que je les ai lu maintenant !


Elle est magnifique !


samedi 4 mars 2017

Chronique: Edwenn, Le monde des Faës

Hello mes choux ! Comment allez-vous ? Pile après les Outrepasseurs je voulais continuer dans la veine des êtres magiques. Ca faisait un moment que j'avais livre dans ma PAL, il était temps que je l'ouvre !



Edwenn, le monde des Faës de Charline Rose




Résumé:

Depuis d’ancestrales querelles, les humains et les Faës vivent séparés par une frontière invisible, le Voile. Intrépide et courageuse, la jeune Edwenn ne supporte pas la vie à laquelle sa société condamne les femmes, et rêve dans sa quête d’aventures de pouvoir explorer cet autre monde mystérieux.
Mêlée à son insu au conflit qui oppose le prince faë Kadvael au Seigneur des Chimères, la voilà projetée sur les terres des Faës. Mais il ne fait pas bon être humaine dans cet univers peuplé d’êtres magiques. Menacée par les Chimères qui réclament justice, Edwenn doit lutter pour sa survie. Elle rencontre Jezekael, prince des Faës et frère de Kadvael, et tombe sous le charme de cet homme lumineux et bienveillant. Mais entre humains et Faës, l’amour est le plus grand des interdits…


Mon avis:

Au début j'étais assez sceptique. Je ne m'attendais à rien de mirobolant même si le fait qu'il y ait des chimères me "titille".  Au final dès les premières lignes j'ai été captivé !

Edwenn est une humaine qui rejette le comportement des femmes de l'époque. Être la mère d'une troupe d'enfants, faire la cuisine et rester sagement à la maison ? Pas Edwenn ! Elle est rejetée de ses pairs mais elle s'en fiche, tant qu'elle reste dans le cœur de son frère. Cependant rêvant de passer ce fameux mur un jour, elle ne se doutait que ça se serait réalisé. J'aime beaucoup ce personnage et au final quand elle est chez les elfes, elle pense toujours à son frère et voudrait le revoir, elle n'oublie pas le reste pour autant.

Une de mes grandes craintes était qu'elle tombe amoureuse de Kadvael limite tout de suite. En fait non, pas de lui ! J'aime beaucoup comment l'histoire évolue et pour une fois on ne tombe pas dans la banalité. J'avais peur que les elfes soient trop "communs" et même si c'est un peuple très fier, on sait pourquoi. Parce qu'ils vivent plus longtemps, ont une santé meilleur que les humains mais surtout ils méprisent les humains ! Peut-être ne sont-ils pas si fiers et arrogants entre eux mais avec une humaine parmi eux, tout cela change.

Encore une fois la seule chose qui manquait était une carte et j'aurai adoré en voir une parce que je m'imaginais très bien chaque pays mais je n'arrivais absolument pas à les placer. Un jour je vais une feuille et un crayon de papier pour en dessiner pour chaque bouquin où il en manque !

Niveau scénario c'est juste géant ! Tout sauf banal, deux ou trois choses que je n'avais pas vu venir, super pour apprécier sa lecture ! Ce que j'ai particulièrement aimé était les descriptions des chimères. Pas vraiment de forme, des pouvoirs que je n'avais jamais vu jusqu'à maintenant. Les combats étaient magistraux !

Le style d'écriture est fluide, simple mais terriblement efficace pour attiser la curiosité du lecteur.


Ma note: 9/10. J'ai vraiment adoré, c'est un livre que je relirais avec grand plaisir ! Si je ne met que 9 et pas le 10 qu'il mériterait c'est pour une chose. Une seule chose. Malheureusement vous le révéler serait juste un spoil ! C'est un des "twist" de la fin. Il n'est pas super important de mon point de vue mais je ne peux pas faire ça. Cela dit je ne m'empêcherais pas de le relire !



mercredi 1 mars 2017

Pourquoi cet arrêt soudain pendant 2 mois ?

Hello mes choux ! Je suis absolument navrée pour cette brutale coupure.

Hélas, alors que j'avais pleins de projets et de choses pour le blog, mon disque interne a décidé de me lâcher. Heureusement tout ce que j'avais a pu être récupérer avant qu'il ne meurt tout à fait mais il m'a fallu attendre deux très longs mois avant d'avoir un nouveau disque dur et d'avoir accès à windows.

Vous vous dites peut-être que j'aurai pu emprunter un pc pour signaler mon absence. C'est ce que j'ai tenté de faire mais ça n'a pas marché. L'adresse mail du blog est vissé à mon ordinateur apparemment.

Des chroniques, j'en ai quelques-unes à vous faire, les projets en question verront le jour ou non suivant la fréquentation du blog (ça commençait tout doucement mais là avec aucun article pendant deux mois j'imagine qu'il va falloir tout recommencer).

Des articles spéciaux seront bientôt mis sur pieds aussi car pendant ces deux mois je ne suis pas restée bêtement sans rien lire (même si j'ai eu une petite baisse de régime). Je vous dit à très bientôt pour une chronique !